GM_IMGP8510_HD.jpg

Le quatuor

Formé en 2017, le quatuor Mycélium est né d’une rencontre entre quatre étudiantes du CNSMD de Lyon, passionnées de musique ancienne et partageant la même envie de jouer le répertoire classique et romantique sur instruments
d’époque.
Notre ensemble est animé par le désir de proposer au public une interprétation « historiquement informée » plus vivante que jamais ; le désir de faire briller et de partager les musiques des XVIIIe et XIXe siècles, tout en restant au plus proche des sources originales.
Notre recherche esthétique et sonore s’appuie sur l'étude des traités d’époque et l’utilisation des manuscrits ou premières éditions, plaçant ainsi l’interprétation historique au cœur de notre travail. Le choix des instruments et archets (facture ancienne, cordes en boyaux), d’une musicalité et d’un état d’esprit adaptés à la période de
composition de l’œuvre, nous amène à la redécouverte de textures sonores oubliées. Le respect et l'expression
musicale et humaine de nos quatre caractères, à la fois différents et unis, nous permet d'allier à la recherche
historique une interprétation unique et personnelle.
Entre 2020 et 2022, notre quatuor a suivi le Master de musique de chambre du CNSMD de Lyon. Ce cursus nous a donné la chance d’être suivies par des professeurs tels Odile Édouard, Emmanuel Balssa, au sein du département de musique
ancienne, ainsi qu’Agnès Sulem et Fabrice Bihan au sein du département de musique de chambre.
Dans une volonté d’élargir nos horizons et d’enrichir notre vision artistique, nous participons à de nombreuses
classes de maîtres données par des chambristes issus de toutes les traditions musicales, du baroque au contemporain (Hidemi Suzuki ; London Haydn Quartet ; Erich Höbarth, Quatuor Mosaïques ; Frédéric Aurier, Quatuor Béla ; Xavier Gagnepain, Quatuor Rosamonde… ou encore Julien Chauvin, du Concert de la Loge).

Created in 2017, the Mycélium quartet was born from the encounter of four students of the Lyons CNSMD : they are all early music enthusiasts, and share the same wish to play the classic and romantic repertoire with period instruments.

Our ensemble is eager to propose to the audience a more vibrant than ever “historically informed” performance ; to make 18th and 19th music shine ever brighter, and to share it widely, whilst staying as close as possible to the original sources.

Our aesthetic research is based on the study of period treatises and the use of manuscripts or first editions, which makes historical performance the very heart of our work. Our choices of instruments and bows (original workmanship, gut strings), or in matters of musicality and mindset suitable for the time of the pieces, lead us to rediscover forgotten sound textures. By respecting our four different and singular temperaments, and letting them express themselves both humanly and musically, we combine a historical way of playing with a very unique and personal interpretation.

From 2020 to 2022, our quartet joined the chamber music master degree of the Lyons CNSMD. This course allows us to be supported by teachers like Odile Edouard, Emmanuel Balssa, within the early music department, or Agnès Sulem and Fabrice Bihan, from the chamber music department.

Wishing to broaden our horizons and enhance our artistic vision, we take part in various masterclasses given by chamber musicians from all musical traditions, from baroque to contemporary music (Hidemi Suzuki ; London Haydn Quartet ; Erich Höbarth, Quatuor Mosaïques ; Frédéric Aurier, Quatuor Béla ; Xavier Gagnepain, Quatuor Rosamonde ; Julien Chauvin, Concert de la Loge).